mardi 19 mai 2009

instruction en famille!

Bon, voilà...tellement de choses à dire depuis la dernière fois...
Nous avons pris un nouveau tournant dans notre vie et avons décider de déscolariser Clément... Après une année où il a subi beaucoup de violence (c'est déjà assez difficile de s'imposer dans une nouvelle école, alors si en plus on devient le souffre-douleur des futurs "délinquants" du coin...!), nous avions décidé cette année (donc 2008-2009) de l'inscrire dans une école privée pensant que la sécurité était plus controlée... Hum, niveau violence ok, rien à dire mais alors, manque de chance (on doit être un peu porte-poisse quand même!!) il est devenu le souffre-douleur de la maitresse... et ce depuis le début... du style : non, Clément tu n'auras pas de bon point pour ton exposé(je précise le seul qui n'en ait pas eu) quand il demande pourquoi : il est trop long..il fallait faire moins d'une page? réponse: il devait être ni trop long, ni trop court...allez expliquer ce que cela veut dire!!!!
Donc après des mois de cauchemards où il hurlait la nuit, déambulait à travers la maison, j'en ai eu marre donc visite au directeur, à la maitresse qui après nous avoir pourri nos vendredis à nous faire le compte-rendu des bêtises de notre fils (qui bien sûr n'en a fait aucune, en tout cas pas celles qu'elle nous a citées) et cela a été attesté grace au témoignage de l'auxiliaire de vie....bref, lui a dit "oh, Clément, tu vas nous manquer".. un seul mot me vient à l'esprit pour la qualifier, mais bon, je m'autocensure!!!
Bref mon petit ange, est très heureux d'avoir son "école" à la maison..oui, je sais, vous allez me dire et la socialisation dans tout ça... nous voyons des amis tous les week-ends, il va au judo deux fois par semaine, et il veut faire de la musique (apprendre la guitare pour être plus précis!!!), donc pas de souci je ne l'ai pas enfermé dans une yourte au plus profond de la lozère (bon, vu la région, ce serait plutôt les Vosges).
Moi, je suis super contente, parce que premièrement les nuits sont redevenues calmes dans notre "home sweet home", parce que je vois mon fils reprendre confiance en lui, et parce que je me rend compte que c'est un p'tit gars qui aime beaucoup étudier tout un tas de choses.
Mais surtout j'ai laissé tomber mes oeillères ; non, la violence n'est pas réservée aux grandes villes (Lunéville : 20000 hab), on ne voit pas cela qu'à la télé, l'éducation nationale reste toujours du côté des instits quoiqu'il en coute, et ...vive l'instruction en famille pour tous ceux qui ne peuvent rentrer dans le moule!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire