samedi 26 février 2011

Et toujours pas de rides...

Une semaine après Clément, c'était mon tour de souffler les bougies...
et des bougies il n'y en avait plus que 4 sur mon gâteau, une par dizaine... tout le monde m'a souhaité mon anniversaire avec une certaine retenue... étais-je de celles qui dépriment, me sentais-je vieille, mature...
Euh... non! je me sens heureuse, bien dans ma peau et ma vie... rayonnante!
Pour moi mes quarante ans, je les vois comme l'arrivée d'une certaine stabilité...

Allez, laissez moi vous expliquer ma vision de la vie... parlons nature...
de la naissance à vingt ans, nos parents préparent le terrain, s'assurent que la terre soit de bonne qualité,  la labourent... (enfance)
de vingt à trente ans, on sème beaucoup, à tout vent...(vie sociale, sentimentale)
de trente à quarante, on nourrit ce que l'on a semé et qui commence à pousser, un peu de fertilisant, on veille avec attention... (travail, famille)
et à quarante ans, on commence la récolte, et on veille à ne pas laisser s'installer les mauvaises herbes...

En bref, voilà, je commence à récolter ce que j'ai semé... toutes ses dernières années j'ai consolidé mon couple, élever mes enfants (travail qui à mon sens n'est jamais vraiment fini, et de toute manière est loin de l'être ici...) inculquer des valeurs fortes dans mon foyer.

Donc me voilà avec encore de beaux projets dans la tête...
Mais cela je vous en parlerai plus tard...

5 commentaires:

  1. Et bien alors Joyeux anniversaire et beaucoup de bonheur en famille! 40 ans, beaucoup les redoutent et pourtant....
    Moi, c'était l'année dernière et franchement, ça n'a rien changé. Je suis bien dans ma vie et je comprends et j'adhère totalement à ta vision de la vie. Amitiés

    RépondreSupprimer
  2. Leptir : thank you

    Participassions : Merci également. Il est vrai que l'on en fait tout "un plat" du passage des 40 ans alors qu'il n'y a pas de quoi :)

    RépondreSupprimer
  3. Intéressante ta vision de la vie. :)
    Pour ma part, j'ai encore quelques années avant d'avoir 40 ans, mais ils s'approchent et curieusement me soucient moins que mes trente ans difficiles à assumer au moment M. Au contraire, plus le temps passe, plus il me semble que nous gagnons en paix intérieure, en sentiment d'appartenir au monde, d'être ancré(e) dans le sol tout en gardant l'esprit libre. :)

    RépondreSupprimer
  4. lysalys : Un peu comme toi, mes 30 ans étaient plus délicats, je voulais prouver tellement de choses, puis petit à petit on fait le tri, et l'on apprend à vivre pour soi, à ne plus prendre en compte le regard des autres...

    RépondreSupprimer