samedi 26 novembre 2011

L'ambiance

L'ambiance... c'est cela qui me pose le plus de problèmes.
La pédagogie Montessori n'est pas juste une méthode d'apprentissage mais plutôt une manière de vivre. Nous devons offrir aux enfants un espace lumineux, beau qui favorisera l'harmonie. L'enfant apprend dans le mouvement, la joie et la liberté.
Mon problème réside dans le fait que l'appartement dans lequel nous sommes ici ne répond en aucun cas à tout cela. Il n'est pas lumineux : les fenêtres sont petites, avec des clayettes, tout est fait pour laisser rentrer un minimum de lumière et donc pour protéger de la chaleur ; la climatisation tournant toute la journée, il faut garder cet air "frais". Pour ce qui est de l'harmonie, alors là.... Cet appartement est "biscornu" et petit (dans le sens où aucune pièce n'a suffisamment d'espace pour faire un "coin" montessori), ce qui est difficile pour favoriser le travail. Nous avons une étagère dans le salon, un petit bureau à l'opposé, et la plupart du matériel est rangé faute de place !
J'ai fait des étiquettes avec tout ce que Chloé peut faire, mais on ne peut pas dire que cela facilite pas la spontanéité de l'enfant ni le rôle de l'éducateur.. en l'occurence moi !
Et malgré, cette ambiance à peine posée, le travail se fait, la volonté se façonne, la concentration arrive...
J'assiste à un changement qui se fait petit à petit...

(oui, je sais, elle a une erreur dans le dégradé des marrons)

Chloé est fière de son travail, elle aime nous appeler quand elle a finit, pour nous le montrer, mais elle n'attend pas de congratulations.
Au départ, je trouvais cela difficile de ne pas dire à son enfant un "whaouh..super... très joli.." Je comprends désormais pourquoi. Marion et Clément qui on été habitué à ces élans de fierté parentale, sont toujours plus ou moins en attente d'une remarque, d'une approbation, d'une évaluation de leur travail... mais parce qu'ils ont été habitué comme cela... La pédagogie Montessori était à mille lieues de nous... mais pour Chloé qui a "baigné" dedans, cela est différent.
Un exemple : Chloé est passionnée de chevaux (forcément à Djibouti, ce n'est pas l'endroit idéal pour une telle passion!...), et elle essaie depuis plusieurs mois de les dessiner du mieux qu'elle peut... Hier, elle a réussi à faire le museau (jusqu'à présent leur tête ressemblait plus à une "boule") et elle a fait le tour de chaque membre de la famille en disant "regardez, ça y est, j'ai réussi", elle n'attendait aucun bravo, il y avait dans ses yeux l'étincelle de la satisfaction d'avoir accompli quelque chose de grand, de le partager, mais de n'en rien attendre des autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire