dimanche 20 novembre 2011

Montessori...





Petit à petit, nous retrouvons une ambiance montessorienne... beaucoup de vie pratique, mais cela nous ne l'avons jamais vraiment laissé de côté, et puis du sensoriel, des mathématiques, la lecture et l'écriture en phase d'acquisition (mais comme nous reprenons un chemin montessorien, ce n'est que reculer pour mieux sauter)...
Tant que nous sommes à Djibouti, j'achète le matériel sachant qu'en France je n'en aurai plus les moyens.
Il a fallu que je me replonge dans le livre la pédagogie scientifique de Maria Montessori pour me remettre dans le rôle de l'éducateur avec l'humilité, la patience, la retenue et l'observation dont il faut savoir faire preuve.
Chloé ayant toujours plus ou moins "baigné" dans cette ambiance, elle revient vers son matériel avec plaisir... bien qu'une année scolaire soit passée avec des acquisitions qui se sont faites avec une pédagogie autre, on s'y remet... avec beaucoup de dispersion pour Chloé qui enchaîne les activités sans vraiment s'arrêter... l'attention reviendra.

Petit extrait de la pédagogie scientifique :
"Les maîtresses ont aussi un langage par lequel elles se comprennent entre elles sans employer les termes communs, qui sont impropres à donner l'idée exacte des faits qu'elles voient se produire. Ainsi elles ne disent jamais : l'enfant se développe ou fait des progrès, il est sage, il est méchant ; mais le terme unique est celui-ci : l'enfant s'ordonne ou ne s'ordonne pas. C'est l'ordre intérieur qu'elles attendent, et sur ce principe d'être ou ne pas être se fonde le tout ou le rien.
Ceci fait penser à un concept plus profond de la "croissance". Dire qu'un être vivant croît est très superficiel. En effet, il croît, mais sa croissance résulte de l'ordre intérieur qui se fait en lui."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire